Dès sa création, en 1996, Place Publique affirmait sa volonté de « promouvoir et valoriser toutes les idées, les actions et les projets susceptibles de redonner à chacun confiance en sa capacité à maîtriser sa propre vie et l’avenir de la société ». Une invitation à « changer de lunettes » pour voir les énergies positives à l’œuvre. Dix ans plus tard, où en sommes-nous ? Vertus et limites, politiques et journalistiques, de cette approche « positive » (Article de Philippe Merlant).

Anne Dhoquois : « Dans la vie d’une association, on a peu le temps de s’arrêter; la nécessité de survivre prend souvent le pas sur celle pourtant indispensable de prendre du recul par rapport aux actions menées, de mettre en perspective les motivations du début avec l’évolution du projet … C’est ce que que fait Philippe Merlant dans ce texte, redonnant ainsi du sens à l’action et de la cohérence, ressoudant par la même les énergies ».

 A lire dans le Magazine de l’été 2006.

FavoriteLoadingAjouter cet article aux favoris
mm

Au sujet de Place Publique

Place Publique s'affirme comme un contrepouvoir, notre projet entend prendre sa place dans l’information en ligne indépendante.

Category

DIVERS