Critique du documentaire « Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés », réalisé par Marc-Antoine Roudil et Sophie Bruneau et sorti le 8 février.