Elles voulaient faire « un vrai beau journal ».

Jeanine, Feresteh, Zohra, Jeannette, Siham, Valérie sont toutes aujourd’hui des « femmes dans la cité » de Stains (Seine-Saint-Denis) même si elles sont nées dans une autre banlieue, un autre département ou un autre pays. Depuis vingt ans, l’association « Femmes dans la cité » s’engage pour une dynamique d’autonomie des femmes, pour une place choisie dans la famille, dans le quartier mais aussi dans la ville et dans la société.

Elles avaient innové dans leur désir d’expression publique et dans leur envie de participer aux débats en instituant des petits déjeuners thématiques et mensuels auxquels participent notamment des élus locaux. Pour écouter avant tout.

Cette fois, les « femmes dans la cité » élargissent leur audience avec un journal trimestriel. Les volontaires ont suivi une formation à la posture de journalisme citoyen, dispensée par Place Publique, pour concevoir une information qui aide au recul, qui favorise les échanges d’idées et qui incite à agir. Le principe de « conférence de rédaction ouverte » a été retenu : chaque membre de l’association peut venir proposer un article et devra le rédiger en respectant un certain nombre de règles. C’est le pari que la pluplart de ces femmes ont relevé.

Résultat : elles ont fait « un vrai beau journal ». Le numéro 1, sorti en juin, portait sur les vacances. Les articles publiés ici sont extraits du numéro deux (sorti en septembre) et traitent du travail et des femmes.

FavoriteLoadingAjouter cet article aux favoris
mm

Au sujet de Nathalie Dollé

Diplômée de l’École Supérieure de journalisme de Lille puis détentrice d’un Master « information et éthique des droits de l’homme », Nathalie a quitté le groupe France-Télévision après 20 ans de carrière pour se lancer dans des missions autour de la presse et de la communication, en France et à l’international. Essentiellement pour l’Union européenne.

Category

ARTICLES

Tags

, ,