Cette année, le Sénégal est à l’honneur dans les associations de jeunes et les conseils de la jeunesse. Dans le IIIe arrondissement, des livres sont récoltés pour alimenter une bibliothèque et, dans le IXe, une collecte de fournitures scolaires est organisée par le Conseil de la jeunesse pour des écoles sénégalaises.
Les deux projets, qui sont indépendants l’un de l’autre, englobent un voyage cet été à destination du Sénégal pour des jeunes parisiens, la plupart issus de l’immigration africaine, pour réaliser un vrai travail de terrain.

Laura Briem, de l’association Casa palabre du IIIe arrondissement, a conçu un projet qu’elle souhaite le plus complet possible pour alimenter la bibliothèque d’un lieu d’accueil et d’aide éducative pour les enfants des rues de Dakar : La Cité des enfants au cœur de la medina. « Une fois à Dakar, nous allons construire les meubles de la bibliothèque avec les enfants des rues de la Medina, et puis coter les livres et créér un centre de documentation. Les enfants vont également apprendre à couvrir les livres, les ranger, réaliser la signalétique, coudre des coussins. Le projet sera filmé par les adolescents parisiens, supervisé par deux réalisateurs qui viennent avec nous. De retour en France, nous souhaitons diffuser le film dans des établissements scolaires pour qu’il y ait un partenariat et une correspondance. Et pourquoi ne pas créer un jumelage entre la medina et le IIIe arrondissement. »

Casa palabre a enseigné des rudiments de travail de bibliothécaire aux adolescents afin qu’ils forment à leur tour les petits Sénégalais. « Le programme est alléchant, poursuit Laura Briem. Le matin nous nous occupons de la bibliothèque et l’après-midi les jeunes Sénégalais de l’Empire des enfants nous ont concocté des visites touristiques de leurs lieux préférés, comme l’ïle de Goré en face de Dakar… »

FavoriteLoadingAjouter cet article aux favoris