Ce mercredi 8 juin après-midi, à l’heure où se densifie la circulation dans le cœur de la ville, où les trottoirs débordent de motos, les rues d’autos mal garées, une poignée d’enfants battent le pavé parisien autour de l’hôtel de ville pour dire à leur manière « halte à la pollution et aux incivilités en centre ville ». Sur leurs tee-shirts, ils ont épinglé des « ça va cartonner », en guise d’avertissement.

Et ça cartonne effectivement. Armés de petits cartons, verts pour les bons citoyens, jaunes pour les presque bons, rouges pour les « à deux doigts d’être de mauvais citoyens », les membres du conseil des enfants du IVème (1) décorent les pare-brises des voitures du quartier ou les sièges des motos. « Soyez sympas, mettez aussi des cartons verts », lance l’accompagnatrice, un peu débordée par le zèle de ses troupes. « Madame, vous êtes garée sur une place handicapée, carton rouge ! », assène Hector, 11 ans, à une conductrice. La dame sait, elle s’excuse, attend quelqu’un, va s’en aller.

Hector est déjà reparti, direction le Quick, pour distribuer des tracts en forme de BD, expliquant qu’un pet de vache produit 2,4% de l’effet de serre, un prout de voiture 76% de la pollution en ville… « Soyons vache, alors ! Là, une moto sur le trottoir, carton jaune ; une voiture sur le passage piéton, carton rouge ! ».

Tous connaissent par cœur les critères d’attribution des couleurs, comme s’ils avaient avalé un code de la route au petit déjeuner. L’animatrice tempère, rappelle le but du jeu « sensibiliser les gens, pas les punir « , et avertit « sinon vous risquez de vous attirer des problèmes ». C’est plutôt l’indifférence des gens qui étonnent les enfants : « on veut leur donner un tract, ils font semblant de ne nous voir ou ils le prennent et le jettent « , raconte Annabelle, 10 ans. J’en ai aussi vu un déchirer son carton rouge ».

A une terrasse d’un café, des jeunes gens les encouragent : « c’est génial votre tract, très drôle ». Ils veulent bien remplir le quizz que les enfants ont réalisé sur les déplacements urbains. Questions : « Vous est-il déjà arrivé de vous garer sur un passage piéton ? de circuler dans une voie de bus ? de vous garer sur une place handicapée ? ».

Sur le marché place Baudoyen, derrière l’Hôtel de ville, un petit stand sert de QG à l’opération. Une jeune femme y analyse les réponses au quizz. Autour, les enfants liquident leurs derniers tracts auprès des personnes âgées, « elles les prennent ».

En deux petites heures, certains ont pris de l’assurance, discutent. « Dommage que la campagne ne puisse pas durer une semaine », analyse leur animatrice, présente toute l’année auprès du conseil des enfants, « elle aurait eu plus d’impact ». Oui mais, demain il y a école. Annabelle en parlera en classe : « c’est mon rôle, je représente mon école au sein de la commission cadre de vie du conseil », dit-elle sérieusement.

Sur 4 Quarts, le journal du conseil, Evelyne Zarka, chargée de la jeunesse à la mairie du 4eme, écrit dans son édito : « les adultes seraient bien inspirés de se faire petites souris quand le conseil des enfants se réunit ». On la croit sur parole.

Renseignements :

Local « Du côté des jeunes », 14 rue François Miron, 75004.

Tél. : 01 42 74 16 31

FavoriteLoadingAjouter cet article aux favoris