Depuis deux ans, les conseillers de quartier Plaine-Lagny (Paris XXè) tiennent une permanence tous les samedis matins… dans un bus. Prêté par la mairie, le véhicule est posté à l’angle du cours de Vincennes et du boulevard de Charonne. Une dizaine de volontaires – « toujours les mêmes » , précise Serge Collin, vice-président du Conseil de quartier – tentent chaque semaine de rentrer en communication avec la population et d’engager le débat. « Malgré nos tracts, nos nombreuses réunions, nous rencontrons des difficultés à communiquer avec la population de base et à informer sur nos actions. Beaucoup de personnes ignorent encore notre existence », déplore le conseiller.

Manque de moyens et absence de local sont les deux raisons invoquées pour expliquer ce déficit de notoriété. Par ailleurs, le mode de fonctionnement (l’horaire des réunions par exemple) des conseils draine peu de jeunes et peu d’actifs. « Les personnes les plus présentes, ce sont les retraités. Heureusement, le bus permet de créer un lien de base avec la population : les gens s’arrêtent pour critiquer, discuter, s’informer sur la vie du quartier. On parle « voirie », « sécurité », « prostitution », etc. ».

Pour autant, le bilan de l’action du conseil de quartier n’est pas négatif. Preuve en est la mise en circulation d’un bus – La traverse de Charonne – géré par la RATP et desservant dans le quartier des rues enclavées. « C’est une idée des habitants, relayée par le conseil de quartier, qui a abouti. C’est une victoire de la population », s’exclame Serge Collin, conseiller de quartier depuis dix ans et dont la motivation ne semble pas s’émousser. Il commente : « Pour être conseiller de quartier, il faut aimer le contact avec la population ».

FavoriteLoadingAjouter cet article aux favoris
mm

Au sujet de Anne Dhoquois

Anne Dhoquois est journaliste indépendante, spécialisée dans les sujets "société". Elle travaille aussi bien en presse magazine que dans le domaine de l'édition (elle est l'auteur de plusieurs livres sur la banlieue, l'emploi des jeunes, la démocratie participative). Elle fut rédactrice en chef du site Internet Place Publique durant onze ans et assure aujourd'hui la coordination éditoriale de la plateforme web Banlieues Créatives.

Category

Non classé