Organisé par Essoreco

APPEL À MANIFESTER DEVANT L’AMBASSADE DE FRANCE À BRUXELLES

La dictature militaire au Togo incarnée par Gnassingbé Eyadéma, a été soutenue au-delà du raisonnable et en dépit des meurtres et assassinats politiques par la France.

Au décès de cet autocrate au passé chargé de meurtres d’opposants, dont le bilan est entaché de crimes de sang, de crimes économiques, son fils fut adoubé par une armée ethnique aux bottes de la famille Gnassingbé, en dehors de tout cadre légal.

Aujourd’hui au mépris des aspirations légitimes du peuple togolais d’accéder à la liberté, la France continue de pérenniser le système à travers son soutien officiel au nouveau régime issu du coup d’Etat militaire et institutionnel.

Les limites de la décence furent atteintes quand Mr Jacques Chirac déclara, en son nom propre et en celui de la France, « avoir perdu un ami de la France et un ami personnel ».

Le président d’un pays démocratique aurait dû prendre ses distances avec un ami aussi violent et cruel. Les annales d’Amnesty International regorgent, d’ailleurs, des forfaitures de l’individu.

Face à cette nouvelle forme de gangstérisme politique, d’ambiance de coup d’Etat permanent, de violation graves et répétées des droits de l’homme, de la non-volonté d’instaurer dans le pays un Etat de droit :

Les communautés togolaises de Belgique, du Luxembourg, d’Allemagne, de France invitent tous les démocrates africains, européens et amis du Togo à venir massivement manifester leur soutien au peuple togolais dans son refus de la monarchisation du pouvoir politique au Togo.

Venez dénoncer avec nous le soutien des autorités françaises à la perpétuation du système dictatorial du clan Gnassingbé Eyadéma. Ensemble allons signifier une mise en demeure effective aux autorités françaises.

FavoriteLoadingAjouter cet article aux favoris