Organisé par Riv’Nord et Rapsode

le mardi 26 octobre à 20h, au cinéma La Clef, dans le cadre d »‘une programmation de la Coordination Pour un Autre Cinéma, intitulée « Le chant des possibles ».

Cinéma La Clef

21 rue de la Clef, 75005 PARIS

LE CHANT DES POSSIBLES

SOMMES-NOUS CONDAMNÉS A L’IMPUISSANCE ?

Les logiques financières qui pervertissent la pensée critique tentent de nous convaincre qu’il est impossible de faire autrement !

Alors à quoi bon, se passionner, s’investir, entreprendre dans cette ambiance fataliste, relayée par les médias audiovisuels dont la mission semble se limiter à maintenir l’apathie générale !
Et pourtant, dans divers champs de la société, des expériences concrètes nous montrent que des voies sont possibles pour construire un autre monde…
Sans craindre de prendre des risques, de nombreux réalisateurs de documentaires rendent compte de ces multiples initiatives qui questionnent le citoyen. Ces films, qui stimulent la créativité, développent la réflexion et l’esprit critique – presque tous systématiquement mis à l’écart – doivent retrouver la place qui leur est due sur les écrans.

 Mardi 26 octobre à 20h : RIV’NORD ET RAPSODE

« L’ILE AUX FLEURS » de Jorge FURTADO – Brésil 1989 – 12 mn – ?

Une tomate est plantée, récoltée, vendue avant de finir à la décharge de l’Ile aux Fleurs parmi les porcs, les femmes et les enfants. Alors la différence entre les tomates, les porcs et les êtres humains devient claire.

« VILLA FLORES » de Marina GALIMBERTI – 2001 – 26 mn – RAPSODE

Une expérience réussie d’économie populaire et participative dans une coopérative de traitement de déchets à Villa Flores, bidonville de Porto Alegre au Brésil. Depuis une dizaine d’années, la municipalité de Porto Alegre soutient des initiatives d’économie sociale et solidaire, et met en place, en concertation avec les citoyens, différents outils, comme le programme « Etiqueta Popular » (pépinière d’entreprises de commerce équitable) ou la pratique du budget participatif.

« TRAVAILLER (+ OU -) AUTREMENT » de Patrick LAROCHE – 2003 – 52 mn – Collectif RIV’NORD

Quatre cas d’économie sociale à Saint-Denis et l’Ile-Saint-Denis : « Alices », « Andines », « Coups de mains » et « Femmes actives ». Quatre formes inégalement engagées d’une approche équitable du travail et des échanges avec des entreprises qui tentent de vivre le rapport au travail, à la production, au commerce, autrement que selon les sacro-saintes lois du Marché. Une réflexion artisanale pour construire des alternatives à la mondialisation libérale.

DEBAT : Partout, des femmes et des hommes refusent le désastre économique organisé par le capitalisme mondial et inventent, d’ores et déjà, des façons de vivre qui transforment les utopies sociales en réalité présente. Ils participent à la construction d’une véritable démocratie, porteuse de libertés, et dessinent, par la création de ces poches de résistances, l’humanité de demain. Ces nouvelles pratiques ouvrent-elles en effet le champ des possibles ?

Invités : Marina GALIMBERTI (réalisatrice), Patrick LAROCHE (réalisateur), Michel BESSON (coordinateur de la coopérative ouvrière de commerce équitable « ANDINES », à l’Ile-Saint-Denis, et directeur de« MINGA », association de promotion du commerce équitable), Sylvia PEREZ VICTORIA(représentante de « La ligne d’horizon », association des Amis de François PARTANT) Jacques RANCIÈRE( historien des utopies du XIX siècle, spécialiste des pratiques d’autogestion et d’auto-organisation du travail, sous réserve).

RIV’NORD

media local participatif

Siège social

Maison de quartier Floréal

3, promenade de la Basilique

93200 Saint-Denis

FavoriteLoadingAjouter cet article aux favoris