Organisé par la librairie Quilombo

Mercredi 13 octobre à partir de 19h45

Rencontre – débat autour du livre :

Françalgérie, crimes et mensonges d’Etat

en présence de Lounis Aggoun et Jean-Baptiste Rivoire

Au Cicp – 21ter rue Voltaire – 75011 Paris

Depuis 1992, la violence qui ravage l’Algérie nous est présentée comme une guerre d’intégristes islamistes contre des militaires qui se battent pour sauver la démocratie. Quant à la France, elle se serait contentée d’une bienveillante  » neutralité « . Aujourd’hui, ce scénario apparaît comme une vaste construction médiatique. C’est ce que montrent, preuves à l’appui, les auteurs de ce livre explosif. Pendant six ans, ils ont enquêté en Europe et en Algérie, recueillant des dizaines de témoignages, recoupant des centaines de sources. Ils montrent ainsi comment, dès 1980, un petit groupe de généraux algériens a conquis progressivement le pouvoir, tout en développant les réseaux de corruption de la  » Françalgérie « . Depuis 1988, ils ont instrumentalisé l’islamisme radical, notamment pour s’assurer le soutien durable de Paris. Et, depuis 1992, ils ont lancé une terrible  » troisième guerre  » d’Algérie, en multipliant les opérations  » attribuées aux islamistes  » : assassinat du président Boudiaf, meurtres d’intellectuels, massacres de civils et de militaires… Pour faire pression sur la France, leurs services secrets ont organisé de spectaculaires et meurtrières actions de  » guerre psychologique  » contre des citoyens français, en Algérie comme dans l’Hexagone. Pour la première fois, ce livre démonte les rouages de l’extraordinaire machine de mort et de désinformation conçue par les généraux algériens, et les complicités dont ils ont bénéficié en France, pour cacher à l’opinion publique occidentale le seul but de la guerre qu’ils mènent contre leur propre peuple : se maintenir au pouvoir à tout prix, pour conserver les milliards de dollars de la  » corruption pétrolière « .

FavoriteLoadingAjouter cet article aux favoris