Situé en plein cœur du 17è arrondissement de Paris, le Café des Petits frères est véritablement un lieu ouvert sur l’extérieur. A première vue, ce bar associatif ressemble à n’importe quel autre bar de quartier. Et pourtant, la chaleur humaine qu’il dégage le transforme chaque jour un peu plus en un puits de rencontres et de convivialité. Petit plongeon au cœur d’un café pas comme les autres…

cafe_pauvre_art2.jpg
Niché au coin de la rue Bridaine et de la rue des Batignolles, à deux pas de la mairie du 17è arrondissement, le café des Petits frères est l’un des dix bars associatifs de la capitale. Situé dans l’une des rues commerçantes de cette zone de transition entre le 17è chic et le 17è populaire, ce café fut il y a quelques années un restaurant brésilien.

Aujourd’hui, son comptoir aux couleurs de la Jamaïque contraste avec la sobriété du décor et du reste du mobilier. Une dizaine de tables blanches couplées à des chaises et des petites banquettes sont peuplées par une trentaine de personnes en moyenne.

Habitants du quartier, mères de famille et ses marmots, personnes en difficulté ou encore oiseaux de passage, chacun y fait son nid.

Il en va ainsi de Christian, la cinquantaine approchant et peintre de son état. Il rentre dans le café et, tout sourire, il lance : « Bonjour tout le monde! ». C’est un habitué des Petits frères. Il fait un passage éclair pour montrer sa nouvelle toile qu’il vient de terminer. « Le noir que j’ai peint est un mélange de bleu et de vert. Vous voyez ? ». Une dame le complimente aussitôt : « Bien, les ombres ! ».

A la table d’à côté, un duel a lieu. Pablo, la soixantaine passé et le traditionnel béret sur la tête, est face à Alonzo, un homme plus jeune aux cheveux longs. Ils s’affrontent dans une partie d’échecs qui leur semble faire oublier tout le reste. Marie-Thérèse, la serveuse bénévole, s’avance vers la table : « Un autre café messieurs ? ». Après deux tentatives, les deux hommes daignent répondre par un « oui », doublé d’un hochement de tête.

Provoquer des rencontres

A 0.45 centimes d’euros le café, ils peuvent bien se permettre d’en consommer une pleine cafetière. C’est d’ailleurs l’une des missions principales de l’association : offrir des consommations autour d’1 euro afin que les personnes puissent s’offrir « le verre de l’amitié ». Le lieu propose même un petit déjeuner à partir de 8h00 pour un 1,50 euro avec café, thé et croissants.

Ce système permet de faire des rencontres et de nouer des amitiés. Et même si la carte propose des bières, elles sont sans alcool, car ici, pas question d’en servir la moindre goutte. Mais, apparemment, cela ne fait aucun tort au bar : « Avec 70 personnes en moyenne par jour, le bar fonctionne très bien. Et la fréquentation ne cesse d’augmenter depuis l’ouverture en 1996 », se réjouit Marie, responsable du café et membre de l’association les Petits frères des pauvres.

Cette dernière, propriétaire du lieu, gère et finance le café ; les fonds générés par celui-ci sont réinvestis dans l’activité. Et pour Marie, l’activité principale du café n’est pas de servir des boissons : « En plus de lutter contre l’exclusion en pratiquant des tarifs très bas, nous souhaitons rompre une certaine solitude urbaine et donner l’occasion aux gens de se rencontrer ». En effet, rien de telle qu’une partie de belote pour fédérer les clients. Et c’est le bar qui fournit le tapis et le jeu de cartes.

Sans l’association des Petits Frères des pauvres, rien de tout cela ne serait possible. Mais attention, elle n’a strictement rien à voir avec sa voisine les Petites Sœurs des pauvres. « Nous sommes laïques et apolitiques », insiste Marie.

Faciliter l’accès à la culture

cafe_pauvre_art.jpg La structure dispose aussi d’une petite bibliothèque, située près de l’une des entrées du bar. Ses étagères proposent des romans en tout genre, des biographies et le traditionnel Larousse pour les mots fléchés.

Sur la table d’en face, une jeune fille aux traits mauresques est d’ailleurs en train de feuilleter la rétrospective des articles du quotidien Le Monde. Jean-Marie, un des dix-huit autres bénévoles, vient à sa rencontre : « N’hésitez pas si vous souhaitez l’emprunter. C’est gratuit et sans limitation de durée ». Même le juke-box joue gracieusement. De Piaf à Madonna, ses 500 titres n’attendent qu’une main charitable pour entonner la chansonnette.

Un peu plus loin, sur une table ronde, on lit les quotidiens du jour : Le Parisien, Métro, 20 minutes. « C’est vrai que la plupart des personnes qui viennent ici sont isolées ou en rupture familiale. Mais ils n’en sont pas moins curieux et particulièrement cultivés. Certains sont bilingues, d’autres sont férus d’histoire », confie Marie.

Un café festif

Deux fois par mois, le café prend des allures de théâtre ou de salle de concert : des comédiens ou des groupes sont invités à se produire sur la petite scène en bois des Petits frères.

L’association participe aussi à des évènements nationaux comme la journée de la fraternité ou encore la fête de la musique. Chaque année, de jeunes artistes se succèdent toutes les heures. C’est aussi un lieu bien intégré dans son quartier puisqu’il participe au festival d’art décalé « Du rififi aux Batignolles ». L’édition 2004 a donné lieu à un défilé de chapeaux hauts en couleurs et a fait l’objet d’une exposition de photos.

Bref, ce café humain et vivant ne manque pas d’animations. Un endroit débordant de simplicité, ouvert à tous et sur tout.

Contact :

Le café des Petits Frères

47, rue des Batignolles

75017 Paris

Tél. : 01 42 93 25 80

Mail : cafe.petitsfreres@petitsfreres.asso.fr

Site : www.petitsfreres.asso.fr

Ouvert du lundi au vendredi, de 8h00 à 18h00 (fermé en août). Afin d’étendre les jours et les horaires d’ouverture du café, l’association recherche des serveurs bénévoles disponibles une demi-journée par semaine.

D’autres cafés pas comme les autres

D’autres cafés associatifs en France :

Site : www.superflou.free.fr : liste de cafés associatifs dans tout l’Hexagone

D’autres cafés à thèmes :

 Cafés lecture : www.cafe-lecture.org (liste de cafés lecture sur toute la France)

 Cafés philo : www.philos.org/liste-p.html (liste de cafés philo dans toute la France)

 Cafés géo : www.cafe-geo.net (liste de cafés géo dans toute la France)

FavoriteLoadingAjouter cet article aux favoris