Que ce soit le GRDR (Groupe de Recherche et de réalisation pour le Développement Rural dans le Tiers-monde), l’IRFED (Institut international de Recherche et de Formation, Education, cultures, Développement) ou la FAFRAD (Fédération des Associations Franco-Africaines de Développement), tous font partie du Groupe d’Appui à la Micro-Entreprise (GAME). Créé en 1998, le GAME a été mis en place pour rédiger le guide « Se réinstaller et entreprendre au pays ». Aujourd’hui, il réunit dix opérateurs spécialisés dans l’appui aux initiatives économiques des migrants.

Le GAME est animé par le Programme Migrations et Initiatives Economiques (PMIE), auprès duquel chaque organisme soutient les dossiers de retour des migrants pour un financement. Cet appui est destiné aux personnes souhaitant rentrer au Mali, au Sénégal ou en Mauritanie et faisant appel au Programme de Développement Local Migration (PDLM).

Les sommes accordées vont de 4000 euros pour le Sénégal et la Mauritanie, jusqu’à 7000 euros pour le Mali. Outre la subvention, un suivi de gestion est assuré pendant la première année d’installation par un opérateur local. Le PMIE offre une bourse d’étude de faisabilité qui va de 1300 euros (Sénégal et Mauritanie) à 1500 pour le Mali.

Pour les autres pays, d’autres organismes partenaires du PMIE pourront aider les personnes à préparer leur projet en France et à trouver des contacts dans le pays d’accueil.

Créé en 1996, le PMIE est soutenu par le ministère de l’Emploi et de la Solidarité et par le ministère des Affaires étrangères. Il a permis à 600 migrants de se réinstaller et de créer leur entreprise. Et c’est l’OMI (Office des Migrations Internationales) qui verse la subvention. Depuis 1945, cet établissement public est chargé de mettre en œuvre la politique d’immigration des pouvoirs publics et de favoriser l’emploi à l’étranger et la mobilité internationale des Français. Il a des délégations en région parisienne (Bagnolet, Montrouge), en province (Lyon, Marseille, Nancy, Toulouse, Lille) et à l’étranger, notamment au Maroc, en Tunisie, au Mali et au Sénégal. L’OMI assure le retour « humanitaire » des étrangers sans ressource et gère les dispositifs d’aide au retour.

Spécialisé dans la thématique agricole, le GRDR dispose d’un secteur santé (« Charte santé » sur la prévention des MST, qui regroupe des associations de migrants). Il a des antennes au Sénégal (Dakar, Bakel, Ziguinchor), au Mali (Kayes) et en Mauritanie (Sélibaby, Nioro du Sahel). Sur place, il assure un appui aux associations villageoises, groupements…

Les difficultés des migrants liées à leur intégration en France ont particulièrement conduit le GRDR à renforcer ses compétences dans le champ de l’insertion et à jouer un rôle de médiation entre les migrants et les partenaires concernés (élus, services publics, quartiers, etc.).

Quant à l’IRFED, son public est constitué de femmes, originaires d’Afrique noire (surtout pays « côtiers » et Afrique centrale, pays sahéliens également), du Maghreb et de l’Asie . Il leurs propose une formation spécifique à la création d’entreprise dans leur pays natal. Les projets relèvent souvent de l’import-export (textile, alimentation, artisanat…). L’IRFED Europe a édité une brochure intitulée « La boite à outils de la créatrice ».

Contacts :

Déborah Galliot

PMIE, c/o pS-Eau

32, rue Le Peletier

75009 Paris

Tél. : 01 53 34 91 28

Fax : 01 53 34 91 21

Mail: galliot@pseau.org

OMI

44, rue Bargue

75015 Paris

Tél. : 01 53 69 53 70

Fax : 01 53 69 53 69

Mail : omi.scom@wanadoo.fr

Site : http: www.omi.social.fr

GRDR

66-72, rue Marceau

93100 Montreuil

Tél. : 01 48 57 57 74 et 01 48 57 15 76

Fax : 01 48 57 59 75

Site : http: www.grdr.org

IRFED Europe

49, rue de la Glacière

75013 Paris

horaires : mardi et jeudi, de 14h30 à 18h

Tél. : 01 43 31 98 90

Fax : 01 43 37 54 33

Mail : irfed-europe@irfed-europe.org

Site : http: www.irfed-europe.org

Fafrad

17, rue de Pali Kao

75 020 Paris

Tél. : 01 47 97 13 99

Mail : fafrad.paris@free.fr

Site : http : www.fafrad.org

FavoriteLoadingAjouter cet article aux favoris