Conférence organisée par l’association Survie

Survie, le Cerasa et la Maison des Amis de l’Afrique Noire présentent


Que fait la France en Afrique ?

1960-2004 : 44 ans de Françafrique

Conférence sur le néocolonialisme français

Lundi 7 juin 2004, 16h30

université de Paris 8 Saint-Denis, à l’amphi 2

Métro : ligne 8, arrêt St-Denis Université

Avec François-Xavier Verschave, auteur de « La Françafrique », « Noir Silence », et « Au mépris des peuples » et président de l’association Survie,

et en présence de Georges Kapler, réalisateur, qui revient du Rwanda et nous présente de nouveaux témoignages filmés sur l’implication de la France dans le génocide des Tutsi du Rwanda en 1994.

On s’insurge beaucoup en France de l’impérialisme américain dans le monde, et on oublie beaucoup le néocolonialisme français ; pourtant, les USA ne sont hélas pas le seul État à faire régner la terreur au-delà de leurs frontières. La France s’y prend également fort bien : ce petit pays sait faire autant de dégâts à l’échelle internationale que son grand cousin ! Evoquons simplement ses interventions en Afrique : l’association Survie estime à plusieurs millions de morts, dans les dix dernières années, le nombre des victimes directes (par massacres, assassinats,

génocide) des politiques de l’État français, sans parler des  » morts indirectes  » (par famines, épidémies, absences de soins, etc., dues notamment au fait que les économies africaines sont pillées, dévastées, exsangues). C’est que, depuis quarante ans, la politique française en Afrique vise essentiellement à exploiter ses ressources naturelles et géopolitiques. Les profits sont immenses. C’est pourquoi les armes

importent peu : la corruption, le meurtre, la manipulation et la guerre.

Seront évoqués :

Instauration et soutien de régimes dictatoriaux en Afrique ayant pour conséquences la destruction de la société civile africaine, des institutions scolaires, de santé, ainsi que des millions de morts.

Les premières conclusions de la Commission d’Enquête Citoyenne sur le rôle de la France concernant le génocide des Tutsi au Rwanda.

Détournement de 98% de l’Aide Publique au Développement de son objectif premier, c’est-à-dire la lutte contre la misère.

Paradis fiscaux et judiciaires : criminalité financière et impunité contre les Biens Publics mondiaux.

Renseignements : www.survie-france.org

FavoriteLoadingAjouter cet article aux favoris
mm

Au sujet de Place Publique

Place Publique s'affirme comme un contrepouvoir, notre projet entend prendre sa place dans l’information en ligne indépendante.

Category

SOLIDARITE

Tags

, ,