Conférence-débat organisée par l’Association 4D – Dossiers et Débats pour le Développement Durable

L’écologie industrielle propose de concevoir le système industriel comme un cas particulier d’écosystème. Elle prend en compte tous les flux de matière et d’énergie associés à une production afin d’en diminuer au maximum les déchets :

 Les déchets doivent être considérés comme des ressources,

 Les émissions dissipatives de matière et d’énergie doivent être réduites,

 Le recyclage ne doit pas aboutir à la fabrication de nouveaux déchets.

Mais l’écologie industrielle ne se réduit pas à une meilleure gestion des déchets. Elle a l’ambition de modifier profondément les modes de production et de consommation :

 En réduisant la quantité de matière et d’énergie utilisée dans le processus industriel (dématérialisation et décarbonisation de la production) ;

 En intégrant, dès la conception des produits, l’objectif de maîtrise des déchets et la réutilisation de leurs composants (c’est l’éco-conception).

Certains auteurs comme Suren Erkman*, vont encore plus loin et estiment que l’écologie industrielle nécessite une modification radicale de la pensée économique : à la valeur d’échange, il faut substituer la valeur d’utilisation. Cette stratégie se fonde sur la fiabilité, l’entretien, la maintenance et l’adaptation technologique des produits. On ne remplace pas un produit, on l’adapte.

L’écologie industrielle et son objectif de « décroissance matérielle » sont-ils une réponse aux objectifs de Johannesburg sur les changements de modes de production et de consommation ?

Intervenants :

 Jean-Claude RAY, Agence « Ecologie Industrielle Conseil », créée avec Suren Erkman.

 Bertrand MELOY, Délégué Général de l’association AUXILIA, et fondateur du Pôle Français d’Ecologie Industrielle.

 Cyril ADOUE, Chercheur au Centre de Recherche et d’Etudes Interdisciplinaires sur le Développement Durable (CREIDD), Université de Technologie de Troyes.

 Philippe SCHIESSER*, Président de l’Association Professionelle d’Experts pour le Développement de l’Eco-conception (APEDEC).

* : en attente de confirmation.

Le débat sera animé par Laurence MINE, adhérente de 4D et membre du Bureau.

Entrée pour les non-adhérents : 5€ correspondant aux frais de participation à la production et aux envois des actes.

FavoriteLoadingAjouter cet article aux favoris
mm

Au sujet de Place Publique

Place Publique s'affirme comme un contrepouvoir, notre projet entend prendre sa place dans l’information en ligne indépendante.

Category

ENVIRONNEMENT

Tags

,