Organisé par ACAT Paris V

Participants :

 Nicolas Frize, compositeur et responsable du groupe de travail sur les prisons à la Ligue des droits de l’homme

 Pierre Tournier (directeur de recherches au CNRS,Université Paris I) dans le rôle de discutant

Pour Nicolas Frize, en un temps où prévalent les approches sécuritaires des crimes et délits et de toutes les formes de « déviance », et où l’emportent les pratiques répressives, le sens de la peine, tel que le condamné est supposé se l’approprier, est tout entier capté par le désir de vengeance des victimes et l’intention d’intimidation de l’autorité. Ne faudrait-il pas plutôt cesser d’incarcérer des primo-délinquants et les soumettre uniquement à des peines alternatives ? Ne faudrait-il pas supprimer les peines de sûreté et de perpetuité dont les effets dévastateurs ne sont plus à démontrer ? Voici quelques-unes des pistes de réflexion que se propose de développer Nicolas Frize lors de son intervention.

Il vient de publier en 2004 aux éditions Léo Scheer « Le sens de la peine ».

Accès libre, participation aux frais

L’ACAT, association œcuménique, s’engage aux côtés de tous ceux qui luttent pour l’abolition de la torture et des exécutions capitales.

FavoriteLoadingAjouter cet article aux favoris