Personne contactée : Patricia Rejneiro – Responsable service communication

 Les chiffres clés :

Nombre d’adhérents : 360 000 adhérents actifs et retraités

Montant de la cotisation : Entre 60 et 75 euros à l’année selon les revenus de l’adhérent.

 Un peu d’histoire :

L’UNSA a été créée en 1993 autour de 5 organisations syndicales (FEN, FGAF, FMC, FAT, FGSOA). Elle s’est constituée dans sa forme actuelle lors de son 1er congrès national, en juin 1995.

 Conditions d’adhésion :

Tous les salariés, de tous secteurs d’activité, peuvent adhérer à une section syndicale ou une organisation syndicale affiliée à l’UNSA. Les adhérents sont regroupés en 8 pôles d’activité (industrie, banque…) ou en regroupements transversaux (fonctionnaires, retraités…).

 Droits et devoirs du syndiqué :

L’UNSA prône un syndicalisme autonome qui implique chaque adhérent dans chaque décision prise au sein de son syndicat. Chaque adhérent est donc amené à user de son droit à l’expression, pour exercer son devoir de participation.

Les adhérents à l’UNSA bénéficient, en outre, d’un droit à l’aide juridique, à la formation à travers le centre de formation pour les conseillers prud’homaux ainsi qu’à l’information syndicale grâce au centre de documentation et les publications internes.

 Valeurs défendues :

L’UNSA regroupe des syndicats autonomes qui se reconnaissent dans des valeurs républicaines de laïcité, de démocratie, de solidarité, de liberté, d’humanisme et de justice sociale. L’action de l’UNSA se veut avant tout réformiste et pragmatique. Contrairement à un syndicalisme d’opposition, l’UNSA recherche le dialogue et signe les accords que chaque structure adhérente pense juste pour ses adhérents.

 Rapport au politique :

L’UNSA se revendique indépendante de tout mouvement politique, et préfère s’en tenir aux combats à mener dans le domaine du travail et la défense des salariés.

 Combats du moment :

Malgré son score de 5,1 % aux dernières élections Prud’homales de décembre 2002, l’UNSA ne figure pas parmi les 5 syndicats dits représentatifs (1). L’UNSA mène une campagne pour protester contre cet état de fait et demander une plus grande démocratie sociale, pour une réforme du système de représentativité.

Le combat sur les retraites se poursuit, à travers notamment la mise en place d’une cellule intersyndicale, dont fait partie l’UNSA, chargée de relancer le débat.
L’UNSA est également active sur l’avenir de l’assurance maladie, et lancera prochainement une campagne de défense de l’égalité hommes-femmes dans le milieu professionnel.

 Contact :

Union Nationale des Syndicats Autonomes

21, rue Jules Ferry

93177 Bagnolet Cedex

Tél : 01.48.18.88.00

Site : www.unsa.org

(1) Un arrêté de 1966 accorde une fois pour toutes la présomption de représentativité au niveau national à la CFDT, la CGT, FO, la CFTC et la CGC, leur donnant le droit de négocier et de conclure des accords dans tous les secteurs.

FavoriteLoadingAjouter cet article aux favoris