Le bus social dentaire ou un camion pas comme les autres au service des plus démunis. Balade au sein d’un lieu de solidarité où compétences et générosité font corps.

BusDentaire2.jpg A l’heure où les horloges politiques pointent de restrictives aiguilles sur le régime de remboursement des soins, ces dernières contraignent les plus nécessiteux d’entre nous à un sacrifice supplémentaire sur le budget alloué à la santé.
Heureusement, des volontés inattendues de solidarité se mettent discrètement en place pour soutenir les plus démunis, prouvant encore que l’orateur qui polémique déblatère pendant que l’acteur qui s’implique opère.

Parmi ces miracles de solidarité, le bus social dentaire, si bien nommé, est l’éclatante preuve d’humanisme d’une association qui, avec les moyens les plus simples, répond aux besoins des personnes en difficulté, dans une discipline médicale pour laquelle les traitements sont de la plus haute importance, et où le besoin d’intervention d’un spécialiste est quasiment systématique.

Ce camion rénové – le véhicule ressemble à première vue à un camion de congélation – permet donc au tout venant d’accéder gratuitement aux soins dentaires élémentaires.

Cette réponse aux besoins de ceux qui n’ont pas de couverture sociale rétablit une équité en matière d’urgence médicale. De la même manière, les  » Sans domicile fixe  » bénéficient des extractions et autres traitements des abcès et sont opérés au sein du bus. De nouvelles subventions permettraient d’assurer la mise en place des prothèses, mais pour l’instant, seuls des prothésistes bénévoles assurent cette tâche, dans les cas extrêmes.

Grâce au professionnalisme de ses praticiens bénévoles, à l’enthousiasme chaleureux de son équipe compétente, et à la fiabilité de son équipement totalement modernisé, se rendre chez le dentiste est enfin devenu un moment de sérénité, loin des terreurs populaires de la fraise et de la roulette…

Un camion aménagé en cabinet dentaire

Le bus social dentaire a été créé par le Conseil national de l’Ordre des chirurgiens-dentistes en 1996. Lorsque l’association a commencé à offrir ses services, en 1998, elle ne disposait que d’un camion vieux de 25 ans. Peu ergonomique, il n’était pas conforme aux exigences en matière d’accueil et de matériel : l’espace n’était pas réparti en fonction des besoins, et la circulation y était difficile.

Offert par la division de l’OMS (Organisation mondiale de la santé), en France, un nouveau véhicule a été alloué à l’association en 2002 : l’aménagement et les équipements progressivement installés ont fait du camion un lieu de travail agréable pour l’équipe et un lieu d’accueil rassurant pour les bénéficiaires.

Doté d’une salle d’attente se résumant à un canapé double place, de
toilettes, complété par deux bureaux administratifs, le cabinet dentaire est désormais digne de ceux installés en ville. Celui-ci dispose d’une radiographie numérique, ainsi que d’un secrétariat flambant neuf : l’ordinateur et la gestion par un système de fichiers informatisés permet un meilleur suivi du patient.

Le bus se déplace à travers Paris et la région parisienne, le site de la Péniche du coeur, installée sur les quais, restant le point central des consultations, qui affluent. Les sites du Secours populaire de Nanterre, l’hôpital Corentin Celton à Issy-Les-Moulineaux et la Croix-Rouge de Gennevilliers ont déjà accueilli le véhicule et son équipe. Pour obtenir un rendez-vous, il suffit de s’adresser à la Croix-Rouge ou à n’importe quelle autre structure d’aide sociale.

La vocation d’une équipe soudée

L’équipe soudée de l’association oeuvre dans la bonne humeur. Celle-ci est composée de Katia, coordinatrice sociale, David, homme de peine et homme de coeur du bus, et Christelle, assistante dentaire diplômée. 35 praticiens travaillent, par ailleurs, de manière régulière.

L’accueil du bus, à l’image de ses membres, dégage une atmosphère chaleureuse et réconfortante. Les chirurgiens-dentistes qui exercent au sein
du bus sont bénévoles : ce sont des actifs ou des retraités qui dévouent
leurs compétences à raison de 3 fois par semaine.

Au sein du bus social dentaire, il n’y a pas de distinction entre les détresses : les clients viennent de tout bord, et cette variété a eu tendance à s’accroître depuis sa création, la catégorie des personnes en difficulté s’étant étendue, regroupant désormais des actifs comme des chômeurs, de jeunes adultes comme des personnes âgées isolées. En 2001, l’équipe a reçu près de 2336 patients, dont une majeure partie en consultation régulière.

En tant que coordinatrice sociale, Katia est ainsi chargée de les épauler dans
leurs démarches administratives : solliciter une aide politique visant à un suivi régulier de leur santé et guider ceux qui ne connaissent rien du pays pour faciliter leur intégration.

Katia, David, et Christelle ont parfois dû faire face à la barrière de la langue. Si Katia parle couramment l’arabe et David le créole, la communication est plus difficile à établir lorsqu’ils reçoivent des ressortissants des pays de l’Est, Ukrainiens ou Roumains pour la plupart. Heureusement, une patience bienséante et le service de l’équipe à l’écoute constante du bénéficiaire viennent à bout du langage, grâce au geste, au sourire et au soin.

Informations pratiques

Le bus assure des soins du lundi au vendredi matin ; il se déplace à différents endroits de Paris (13è et 17è arrondissement) et en Hauts-de-Seine (Asnières, Boulogne et Issy-les-Moulineaux).

Le budget annuel de l’association s’élève à 100 000 euros. Les principaux financements proviennent d’organismes privés ou publics : le Conseil général des Hauts-de-Seine, la DDASS de Paris, l’American Dental Academy Pierre Fauchard et la Fédération mutualiste parisienne.

Contacts :

Association bus social dentaire

44, rue Saint-Didier, 75116 Paris

Tél. : 01 56 26 61 67

Fax : 01 56 26 61 93

FavoriteLoadingAjouter cet article aux favoris