Peut-on imaginer un tourisme respectueux des paysages et de l’environnement, attentif à l’utilisation des ressources ? Des chercheurs et des praticiens travaillent au renouvellement de la réflexion dans ce domaine : Ghislain Dubois, à Marseille, est de ceux-là.

Tout à la fois amoureux de sa région très touristique – Provence-Alpes-Côte-d’Azur – et frappé par le gâchis des paysages et de l’environnement, Ghislain Dubois a très tôt rêvé « d’un autre tourisme ». Opportunités et rencontres pendant ses études supérieures ont fait que le rêve est devenu réalité. Collaborant à des recherches sur l’émergence d’un tourisme respectueux de l’environnement, Ghislain Dubois a peu à peu conçu l’idée de créer dans sa région, à Marseille, un bureau d’études de conseil et recherche axé sur un développement durable du tourisme au niveau régional, national et international. TEC (Tourisme, transports, territoires, Environnement Conseil) est né en septembre 2001 avec pour ambition de contribuer à un vrai travail de réflexion sur le tourisme et les transports et d’inventer des outils pratiques et opérationnels pour une bonne gestion de cette activité.

Forte sensibilisation

L’idée était belle mais comment la concrétiser ? Comment surtout trouver un contrat qui mette le pied à l’étrier ? Une première étude fut commandée à force d’obstination et de recherches. De nombreuses ont suivi. Désormais, TEC développe son activité dans trois directions : d’abord une activité de conseil auprès des institutions (nationales ou internationales), des collectivités locales, des entreprises pour les aider à monter des projets et les accompagner dans leurs démarches. TEC réalise de nombreuses études aux côtés de chercheurs au nombre desquelles une étude sur les enjeux du tourisme dans les parcs nationaux ; la rédaction d’un livre blanc sur le développement du tourisme en Méditerranée ; une étude sur l’éco-tourisme en France destinée à promouvoir cette forme de tourisme au niveau national et à préparer le sommet mondial de l’éco-tourisme qui s’est tenu à Québec en mai 2002. Enfin, Ghislain Dubois mène des recherches avec un chercheur du CNRS sur les inter-actions entre développement touristique et changement climatique.

Après deux ans et demi d’existence, le bilan est assez satisfaisant : « la période actuelle est marquée par une grande sensibilisation aux problèmes du tourisme, un souci de renouvellement de la réflexion. La demande d’intervention est forte, constate Ghislain Dubois. De plus, je suis reconnu comme un vrai spécialiste du secteur, très engagé dans la défense de l’environnement ».

Cette reconnaissance et cet engagement suffiront-ils à assurer le développement de TEC ? Seul salarié de sa structure, Ghislain Dubois doit faire face aux problèmes de gestion, de comptabilité (un budget de 80 000 euros/an), de développement stratégique. Et là les difficultés sont grandes. « La structure est trop petite, reconnaît-il, pour répondre à tous les appels d’offres et prendre le temps de faire de la prospection ». Comme bien des petites entreprises nées d’une conviction forte ou d’idées généreuses, TEC est fragile. « Les conseils des structures spécialisées dans l’aide à la création d’entreprise ont été inadaptées dans mon cas », regrette Ghislain Dubois. Mais existe-t-il des solutions pour pérenniser de telles entreprises, sinon la volonté et la détermination de leurs créateurs ?

Contact : Ghislain Dubois

Email : ghislain.dubois@tec-conseil.com

Site internet : www.tec-conseil.com

FavoriteLoadingAjouter cet article aux favoris